Je sais ce dont vous aurez envie et vous ne le savez pas encore

C’est le comble du marketing moderne: prévoir avant ses clients ce dont ils vont avoir besoin.

Nous donnere envie de choses auxquelles on n’avait même pas pensé.
Un business no limit car le rêve n’a pas de frontières.
Merci à Serge Abiteboule (Inria) pour l’idée de l’illustration.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Je sais ce dont vous aurez envie et vous ne le savez pas encore »

  1. Ben… c'est pas nouveau ! C'est ce qu'on pourrait appeler "l'anticipation"… qui se fonde sur des analyses en profondeur des évolutions de moeurs, de sensibilités de motivations, afin d'identifier des "latences porteuses" (Ie des nouvelles possibilités d'offre qui répondent à ces évolutions et font donc émerger la "demande", qui avait auparavant peu de chance de s'exprimer, faute d'offre !). Tu savais, toi, que tu avais "besoin" d'un ordinateur il y a 30 ans ou d'Internet il y a 20 ans ? ou d'un i-phone il y a 5 ans ? Et là je me cantonne dans l'innovation techno, mais quid de la presse gratuite, des vêtements en lycra, des rollers ou même des McDo (bon, OK, vaut mieux un grand cru de Corton avec un bon saucisson bien de chez nous, c'est juste pour illustrer)?Bref, innover, c'est bien répondre à des besoins "latents", non exprimés… et celle qui se plante, c'est celle qui n'a pas saisi qu'on ne peut pas imposer une innovation, que sa réussite dépend du fait qu'elle "épouse" les évolutions des gens et ne les contrarie pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s