Le cantique des cantiques

Emprunté au titre de l’ouvrage de Sven Ortoli et Jean-Pierre Pharabod.
Et un extrait de la postface de Dominique Laplane du livre de Jean Staune:
« Les données les plus fondamentales de notre philosophie occidentale, la notion même de substance dont la stabilité et la permanence sont le fondement, sont mises en cause car dans le monde quantique c’est la relation sui est première : tout n’est qu’interférences… Les objets de la physique traditionnelle s’effacent dans l’interrelation, la « substance aristotélicienne » se dissout dans la relation. »
J’aime beaucoup cette analogie entre la communication humaine et la physique cantique, on dirait une sorte de réconciliation de l’homme avec lui-même, ses origines et son environnement, ce serait un psaume, une incantation, un cantique. Et, en plus, c’est sans doute vrai!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s