Convergence

Convergence – Littéraire, c’est une mode ; exemple : le phantasme converge avec le minimalisme pour donner des romans extraordinairement vides. Sexuelle, elle promet bien du plaisir. En économie, elle annonce plutôt des soupirs. La convergence de deux activités, c’est paraît-il une bonne affaire. Exemple : on va marier les télécoms et le multimédia. Résultat : les tuyaux saturent et le contenu se vautre. Certains grands patrons (voir J2M) se sont faits les apôtres de la convergence, ce qui leur permet de justifier les coupes claires ou les virages à 180° : tout ce qui n’est pas convergent est sacrifié. Gros avantage, ils sont les seuls à pouvoir décréter ce qui est convergent ou pas et çà peut changer d’un jour à l’autre, suivant leur humeur ou les cours de bourse, les opinions d’un consultant ou les prévisions d’un analyste. C’est dire si les objets de la convergence bougent souvent. De quoi en avoir mal aux yeux ! Pour le salarié, c’est simple : quand il converge, il a des stock-options, quand il diverge, il est vendu.…autres mots…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s