La fin des développeurs?

Le développement bouge! Pas mal de DSI testent en ce moment de nouvelles solutions de production de code, sur la base de spécifications UML, définies en commun avec les utilisateurs. Ensuite vous les entrez dans un générateur de type Bluage, vous appuyez sur un bouton et hop vous avez en sortie le code Java ou .Net. Il y a beaucoup d’avantages à cette démarche: finies les armées de développeurs, finie la maintenance également car si on veut des modifications, on réunit les utilisateurs, on change les spécifications et on regenère le nouveau code.
Ces tests ont lieu un peu partout dans le monde et en France mais, évidemment, on n’en parle pas beaucoup car ils ont des implications sociales délicates. Inversement, on pourrait dire que c’est une bonne arme anti-offshore: à quoi bon externaliser ce qu’on peut faire soi-même avec des outils appropriés?
Par ailleurs, cette nouvelle organisation du développement place les utilisateurs métiers au centre du dispositif et change enfin la donne dans ce couple MOA-MOE qui est une autre exception française, sur laquelle il faudra bien revenir un jour!
A quand un vrai débat public et transparent?

Publicités

4 réflexions au sujet de « La fin des développeurs? »

  1. Etudiant en informatique (Master), je travaille beaucoup sur ce domaine, notammet sur l'ingénierie dirigée par les modèles (MDE ou MDA). Du coup on établit des règles dans nos modèles puis à l'aide d'outils on implémente des générateurs de codes pour générer automatiquement des programmes. Mais c'est loin d'être parfait, cela relève plutôt de la recherche et peu d'entreprise sont à ce jour, je crois , capable d'utiliser cette methode de developpement. Sauf quelques groupes, genre SOFTEAM, IBM, ….. mais avec l'explosion des SOA on aura besoin de bcp de modélisation, du coup je suppose que le developpement de ces techniques va aller très vite.En tout cas ça va encore faire évoluer d'un cran les qualifications requises pour devenir informaticiens.

  2. Quid des personnes qui développent ces outils alors? Je ne crois pas pâr ailleurs au tout automatique (non déterminisme, etc.). Ces nouveaux outils sont juste un pas en plus vers l'automatisation; il y aura quand même toujours besoin de gens compétents pour développer la logique métier et les algorithmes.

  3. Cette volonté de "développer sans développeur", je l'ai toujours constaté pendant ma carrière et cela n'a jamais rien donné (cela ne veut pas forcément dire que cela n'arrivera *jamais*…).L'informatique est compliqué, on le sait tous et la programmation ne sera jamais "simple". Ce n'est pas moi qui le dit mais de nombreux experts qui l'ont expliqué en long et en large dans de nombreux bouquins comme ceux de Tom Demarco (relisez "why does software cost so much" pour voir…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s