Articles les plus lus sur ce site: sexe, évidemment!

Et voilà! Même moi, si intellectuel et si distingué, je n’y échappe pas: dans la liste des mes articles les plus lus (voir page d’accueil en haut à droite), lequel arrive le premier? Celui qui s’intitule : « Sexe en gros plan » !… Allez-y, vous ne serez pas déçu…

 

Donc j’ai compris, je ne vais mettre que des mots du genre « cul », « fesses » « porno » « clitoris » etc. dans mes titres, pour attirer les clics. Clitoris, clics torrides…

 

Ce qui m’étonne le plus, c’est que le deuxième c’est : « Les cadres aiment lire la presse ». Il y a peut-être un sens caché, une contrepèterie, dans ce titre, je ne sais pas, je m’interroge… 

 

L’autre jour, quelqu’un me disait que je suis d’aussi mauvaise humeur, en général, que Jean-Pierre Bacri : il se trompait, je le suis beaucoup plus!

 

Allez, salut les internautes amateurs de sexe: je vais inventer pour vous le code CQFD (cul, queue, foutre, doigté). Ce sera une sorte de cryptage de mes textes qu’on pourra lire dans un tout autre sens que le sens apparent.

 

Mais ce code, je vous laisse le deviner, c’est plus drôle…

 

Je mettrai du CQFD dans tous mes mots-clés et autres méta-tags, je vais devenir le site numéro un dans le monde!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Lire la suite

Publicités

Les blogueurs discutent entre eux

Quand le syndicat de la presse magazine SPMI organise un débat sur les blogs, il n’invite que des acteurs des blogs et pas un seul éditeur de presse écrite, même parmi ses membres! Incroyable mais vrai!

Donc un blogueur vendeur de blogs va discuter avec un blogueur éditeur d’un blog sur les blogs tandis qu’un autre blogueur éditeur d’un blog soi-disant d’information interviendra avec à propos dans la conversation: cela va être passionnant.

J’ai essayé de m’inviter à ce débat mais rien n’y fait, ils ne veulent pas de moi. Le blogueur vendeur de blogs Loïc Le Meur va être très déçu de ne pas me voir, j’en suis sûr,

surtout qu’on y parlera sûrement de l’avenir de la presse écrite à l’heure d’internet et des blogs… Tant pis si sur ce sujet on ne demande pas  leur avis aux éditeurs de presse écrite.

Le plus drôle c’est que c’est leur syndicat qui organise le débat!…

S’il est aussi visionnaire sur l’avenir de ses membres que dans la composition de ses tables rondes, on peut s’attendre à de belles découvertes.

Et moi, je n’irai pas aux journées du SPMI.

Lire la suite

Le français est une langue machiste

Mais pas moi! Je n’y suis pour rien si le vocabulaire va toujours dans le même sens!…

Je ne publie cette liste qui circule sur internet que dans le but de combattre cette dérive, évidemment. 

 

Démonstration

 

Un allumeur, c’est quelqu’un qui allumait les réverbères (autrefois).

Une allumeuse, c’est une pute.

 

Un pompeur, c’est un préposé à une pompe à essence.

Une pompeuse, c’est une pute.

 

Un suceur, c’est un bambin qui aime les confiseries.

Une suceuse, c’est une pute.

 

Un taxi-boy, c’est un chauffeur de taxi.

Une taxi-girl, c’est une pute.

 

Un gogo, c’est un brave gars qui se fait avoir.

Une gogo-girl, c’est une pute.

 

Un branleur, c’est un engin qui sert à trier, ou bien un mec qui ne fout rien.

Une branleuse, c’est une pute.

 

Un cavaleur, c’est un évadé de prison.

Une cavaleuse, c’est une pute.

 

Un ingénieur, c’est un cadre supérieur.

Une ingénieuse, c’est une pute.

 

Un Pipper, c’est un avion.

Une pipeuse, c’est une pute.

 

Un coq, c’est un p’tit mec arrogant.

Une poule, c’est une pute.

 

Un salaud, ce n’est pas un indivudu recommandable mais il peut être chaste et même puceau.

Une salope, c’est une pute.

 

Un gars, c’est un jeune homme.

Une garce, c’est une pute.

 

Un courtisan, c’est un proche du roi, du pouvoir.

Une courtisane, c’est une pute.

 

Un masseur, c’est un kiné.

Une masseuse, c’est une pute.

(et ma soeur, elle est kiné, je sais…)

 

Un coureur, c’est un joggeur.

Une coureuse, c’est une pute.

 

Un rouleur, c’est un cycliste.

Une roulure, c’est une pute.

 

Un professionnel, c’est un sportif de haut niveau, ou un mec qui bosse bien.

Une professionnelle, c’est une pute.

 

Un homme sans moralité, c’est un politicien, évidemment.

Une femme sans moralité, c’est une pute.

 

Un entraîneur, c’est un coach d’équipe de sport.

Une entraîneuse, c’est une pute.

 

Un homme à femmes, c’est un séducteur.

Une femme à hommes, c’est une pute.

 

Un homme public, c’est un mec connu.

Une femme publique, c’est une pute.

 

Un homme facile, c’est quelqu’un d’agréable à vivre.

Une femme facile, c’est une pute.

 

Un homme qui fait le trottoir, c’est un paveur.

Une femme qui fait le trottoir, c’est une pute.

 

Un péripatéticien, c’est un discople d’Aristote.

Une péripatéticienne, c’est une pute.

 

 

Lire la suite

C'est pas tous les jours qu'on rigole


Holbein – Le Christ au tombeau.


Je suis tombé là-dessus l’autre jour et je voulais le publier pour Pâques et puis j’ai oublié. 


(cliquez dessus pour mieux voir). 


Extrait du monde.fr:


« En 1520, de retour à Bâle dont il acquiert la citoyenneté, Holbein multiplie les
sujets religieux, projets de vitraux ou retables, et peint une oeuvre
époustouflante, un météore dans l’histoire de l’art, Le Christ au
tombeau
. A l’échelle : le corps est tout entier représenté sur un panneau
qui a les proportions exactes d’un cercueil, 30 centimètres de haut sur 2 mètres
de long. Le Christ est émacié, décharné, livide, les plaies verdâtres. Un
cadavre en décomposition. Dostoïevski, qui fit le voyage spécialement pour le
voir, écrivit qu’« un tel tableau pouvait faire perdre la foi ».  « 

Lire la suite

Pourquoi l'ingénieur espagnol est-il 20% moins cher que le français?

Les niveaux de vie, les prix en général, tout est comparable entre la France et l’Espagne: et pourtant le jeune ingénieur informaticien débutant est systématiquement payé entre 15% et 20% moins cher que son  homologue français.

Et malgré cela, il est très content et il vit bien, mieux même que le Français…

D’où vient ce mystère?…

… 

J’ai la réponse, de source sûre: il habite chez ses parents! 

Les employeurs le savent et donc, ils n’hésitent pas à en tenir compte dans leurs propositions de salaires.  

Mais comme dans les grandes villes espagnoles, le prix du loyer est élevé, le jeune est gagnant, malgré un salaire amputé de 15% à 20%…

Du coup, les entreprises françaises délocalisent en Espagne.
Moralité: si les jeunes Français habitaient plus longtemps chez leurs parents, il y aurait moins de délocalisations…

Lire la suite