Chimpanzés et culture d'entreprise

bushchimpanze.jpgMettez 20 chimpanzés dans une pièce.
Accrochez une banane au plafond et posez une échelle permettant d’accéder à la banane.
Assurez-vous qu’il n’y a pas d’autre moyen d’attraper la banane que d’utiliser l’échelle, et surtout : mettez en place un système qui fait tomber de l’eau très glacée dans toute la pièce, par le plafond bien sûr, dès qu’on commence à escalader l’échelle.
Les chimpanzés apprennent vite qu’il ne faut pas escalader l’échelle.
Après plusieurs expériences, arrêtez le système d’eau glacée, de sorte que l’escalade n’a plus son "effet gel".
Maintenant, remplacez l’un des vingt chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier va chercher à escalader et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres.
Maintenant, remplacez encore un des vieux chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier se fera encore tabasser. C’est le chimpanzé qui a été introduit juste avant qui tapera le plus fort.
Continuez le processus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des nouveaux.
Alors, aucun ne cherchera à escalader l’échelle et si jamais y en a un qui pour une raison quelconque ose y penser, il se fait massacrer immédiatement par les autres.
C’est ainsi que le fonctionnement et la culture d’entreprise prennent naissance.
PS: on raconte la même histoire avec les grands éléphants d’Inde que l’on voit munis d’un petit licol ridicule: bébés, les éléphanteaux sont fermement tenus avec cette laisse sur lequel on tire dès qu’ils bougent; ils grandissent avec ce licol autour du cou. Devenus adultes, ils ne cherchent plus à s’émanciper.

Lire la suite

Publicités

Chimpanzés et culture d'entreprise

bushchimpanze.jpgMettez 20 chimpanzés dans une pièce.
Accrochez une banane au plafond et posez une échelle permettant d’accéder à la banane.
Assurez-vous qu’il n’y a pas d’autre moyen d’attraper la banane que d’utiliser l’échelle, et surtout : mettez en place un système qui fait tomber de l’eau très glacée dans toute la pièce, par le plafond bien sûr, dès qu’on commence à escalader l’échelle.
Les chimpanzés apprennent vite qu’il ne faut pas escalader l’échelle.
Après plusieurs expériences, arrêtez le système d’eau glacée, de sorte que l’escalade n’a plus son « effet gel ».
Maintenant, remplacez l’un des vingt chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier va chercher à escalader et sans comprendre pourquoi, se fera tabasser par les autres.
Maintenant, remplacez encore un des vieux chimpanzés par un nouveau.
Ce dernier se fera encore tabasser. C’est le chimpanzé qui a été introduit juste avant qui tapera le plus fort.
Continuez le processus jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que des nouveaux.
Alors, aucun ne cherchera à escalader l’échelle et si jamais y en a un qui pour une raison quelconque ose y penser, il se fait massacrer immédiatement par les autres.
C’est ainsi que le fonctionnement et la culture d’entreprise prennent naissance.
PS: on raconte la même histoire avec les grands éléphants d’Inde que l’on voit munis d’un petit licol ridicule: bébés, les éléphanteaux sont fermement tenus avec cette laisse sur lequel on tire dès qu’ils bougent; ils grandissent avec ce licol autour du cou. Devenus adultes, ils ne cherchent plus à s’émanciper.

Lire la suite

17 propositions et statistiques

  1. Il est impossible de lécher votre coude.
  2. Un crocodile ne peut pas sortir sa langue.
  3. Le coeur d’une crevette est logé dans sa tête.
  4. Une étude de près de 200 000 autruches, pendant plus de 8 ans, ne rapporte aucun cas ou on aurait vu une autruche se mettre la tête dans le sable.
  5. Les porcs ne sont physiquement pas capables de regarder le ciel.
  6. Plus de 50% des gens, à travers le monde, n’ont jamais fait ou n’ont  jamais reçu d’appels téléphoniques.
  7. Les rats et les chevaux ne peuvent pas vomir.
  8. Si vous éternuez trop fort, vous pourriez vous casser une côte.
  9. Si vous tentez de retenir un éternuement, vous pourriez causer le bris d’une veine au cerveau ou dans votre nuque et mourir.
  10. Si, de force, vous gardez vos yeux ouverts lorsque vous éternuez, ils pourraient sortir des orbites.
  11. Les rats se multiplient si rapidement qu’en 18 mois, un couple de rat peut avoir plus d’un million de descendants.
  12. Le briquet a été inventé avant l’allumette.
  13. 35% des gens qui utilisent les annonces personnelles des journaux pour trouver compagnon ou compagne sont déjà mariés.
  14. À travers le monde, 2,5% des problèmes aux photocopieurs sont causés par des gens qui s’assoient sur l’appareil pour photocopier leur derrière.
  15. Pendant la durée moyenne d’une vie, une personne qui dort avalera 70 insectes et 10 araignées.
  16. Comme les empreintes digitales, l’empreinte de la langue est différente chez chaque personne.
  17. Et 75% des gens qui lisent ceci auront tenté de lécher leur coude.

Transmis par Roland Moreno

Lire la suite

Star Wars et Thierry Lhermitte

starwarsrolandlehoucq.jpgC’est quoi exactement la Force des Chevaliers Jedi? Et un sabre laser, ça fonctionne comment? D’où vient la fantastique énergie de l’Etoile de la Mort? Comment se déplacent les vaisseaux interstellaires? Pour le savoir:
1/ on peut aller à l’expo de la Cité des Sciences à Paris.
2/ ou bien, on peut lire ce petit livre dans cette collection que j’adore, les Editions Le Pommier (j’en parle souvent : ICI, ICI ou encore LA):
Faire de la science avec Star Wars, de Roland Lehoucq.
Ca me rappelle une discussion que j’ai eue avec Thierry Lhermitte sur BFM: dans "Un Indien dans la ville", une énorme araignée lui court après. Pour faire bien, ils ont fait construire un robot avec moteur et télécommande qui leur a coûté bonbon. Là-dessus, les droits du film sont rachetés par Walt Dysney pour un remake. Les Français se disent: ouh là là! Qu’est-ce qu’ils vont faire pour l’araignée, ça va être terrible. Résultat: les Américains ont fabriqué une maquette en carton avec des ressorts pour les pattes et un fil en nylon pour animer le tou!…
Dans la même veine: toujours, selon Thierry Lhermitte, il y a dans Star Wars des scènes où les figurants (les robots je suppose) sont … des …cotons-tiges!
A part çà, on a parlé plus sérieusement du Décrypthon 2 qui est un fantastique projet de l’AFM, de décryptage du génome humain, et Thierry Lhermitte en est le parrain, convaincu et enthousiaste..
La première version avait mis les ordinateurs des internautes à contribution. Cette fois, il s’appuiera sur une grille dite « universitaire » constituée des supercalculateurs des centres universitaires de Bordeaux, Lille et Paris 6 (Jussieu) et pilotée par un serveur central situé à l’université d’Orsay, qui en assure l’exploitation.

Lire la suite

Star Wars et Thierry Lhermitte

starwarsrolandlehoucq.jpgC’est quoi exactement la Force des Chevaliers Jedi? Et un sabre laser, ça fonctionne comment? D’où vient la fantastique énergie de l’Etoile de la Mort? Comment se déplacent les vaisseaux interstellaires? Pour le savoir:
1/ on peut aller à l’expo de la Cité des Sciences à Paris.
2/ ou bien, on peut lire ce petit livre dans cette collection que j’adore, les Editions Le Pommier (j’en parle souvent : ICI, ICI ou encore LA):
Faire de la science avec Star Wars, de Roland Lehoucq.
Ca me rappelle une discussion que j’ai eue avec Thierry Lhermitte sur BFM: dans "Un Indien dans la ville", une énorme araignée lui court après. Pour faire bien, ils ont fait construire un robot avec moteur et télécommande qui leur a coûté bonbon. Là-dessus, les droits du film sont rachetés par Walt Dysney pour un remake. Les Français se disent: ouh là là! Qu’est-ce qu’ils vont faire pour l’araignée, ça va être terrible. Résultat: les Américains ont fabriqué une maquette en carton avec des ressorts pour les pattes et un fil en nylon pour animer le tou!…
Dans la même veine: toujours, selon Thierry Lhermitte, il y a dans Star Wars des scènes où les figurants (les robots je suppose) sont … des …cotons-tiges!
A part çà, on a parlé plus sérieusement du Décrypthon 2 qui est un fantastique projet de l’AFM, de décryptage du génome humain, et Thierry Lhermitte en est le parrain, convaincu et enthousiaste..
La première version avait mis les ordinateurs des internautes à contribution. Cette fois, il s’appuiera sur une grille dite « universitaire » constituée des supercalculateurs des centres universitaires de Bordeaux, Lille et Paris 6 (Jussieu) et pilotée par un serveur central situé à l’université d’Orsay, qui en assure l’exploitation.

Lire la suite

Ce monde sans visibilité

[Chronique "La Mauvaise Humeur de Lucien", à paraître dans un prochain magazine]
« L’expérience est une lanterne accrochée dans le dos qui n’éclaire que le chemin parcouru. » Proverbe chinois
Vous avez remarqué ? On n’a jamais autant, à la fois, étudié le passé et éludé l’avenir. Dans les TIC, légèrement taclés ces temps-ci, c’est particulièrement flagrant : il sort au moins une étude par jour pour nous apprendre comment ils ont fait pour… ce qu’ils pensent de…, combien ils ont dépensé dans… Les sondeurs sondent des milliers de personnes de par le monde, patrons, directeurs informatiques, experts de tout poil pour qu’ils nous disent, pour très cher, ce qu’on savait déjà et qui ne nous sert à rien. Je ne vous refais pas l’histoire du consultant et du berger : lisez là ICI.
En même temps, c’est fabuleux, vous demandez aux gens autour de vous comment ils voient l’avenir : et là, grand silence, trou noir, abyssale perplexité. Pas de visibilité, comme on dit. C’est le brouillard devant où c’est nous qui sommes aveugles ?

Lire la suite

Ce monde sans visibilité

[Chronique « La Mauvaise Humeur de Lucien », à paraître dans un prochain magazine]
« L’expérience est une lanterne accrochée dans le dos qui n’éclaire que le chemin parcouru. » Proverbe chinois
Vous avez remarqué ? On n’a jamais autant, à la fois, étudié le passé et éludé l’avenir. Dans les TIC, légèrement taclés ces temps-ci, c’est particulièrement flagrant : il sort au moins une étude par jour pour nous apprendre comment ils ont fait pour… ce qu’ils pensent de…, combien ils ont dépensé dans… Les sondeurs sondent des milliers de personnes de par le monde, patrons, directeurs informatiques, experts de tout poil pour qu’ils nous disent, pour très cher, ce qu’on savait déjà et qui ne nous sert à rien. Je ne vous refais pas l’histoire du consultant et du berger : lisez là ICI.
En même temps, c’est fabuleux, vous demandez aux gens autour de vous comment ils voient l’avenir : et là, grand silence, trou noir, abyssale perplexité. Pas de visibilité, comme on dit. C’est le brouillard devant où c’est nous qui sommes aveugles ?

Lire la suite